Retour   
VALIDATION DES PLANS

D’après la photo sur verre Photo A, le photographe  regarde la face ouest encore debout, du reste du clocher. Nous sommes  devant une sorte de coupe nord sud. Photo B la partie angle abside transept est agrandie et éclaircie. On voit ainsi  de gauche à droite, les deux piliers du transept supportant ce qui reste du clocher et un petit arc de l’abside soutenu par un dernier pilier. Puis une partie de mur ruiné laissant paraître la végétation arrière. Ce pilier d’abside est bien le dernier encore en place. 


                 
Photo A                                                          Photo B

Sur l'agrandissement photo B, on voit :
 - le fond du transept ouest qui parait de forme droite. Un angle droit vertical est bien visible.
 - la  première absidiole de l’abside et son fond arrondi.
 - le départ de la voûte en cul de four de l ‘abside au-dessus du petit arc d’absidiole de l’abside.


                                   

                                                  Photo C                                                      Photo D

    Sur la photo Photo C, le photographe est dans l’axe de la nef et on voit les deux piliers ouest du transept et le petit pilier de l’abside cité précédemment. Nous remarquons que les tailloirs des piliers du transept sont bien parallèles à  l’axe de la nef, nous constatons que celui du dernier pilier est lui, déjà un peu tourné vers le centre. Cela veut dire qu’il est déjà dans une partie courbe de l’abside. La photo D montre  l'angle abside transept agrandi.



 

J’en conclus que le plan ci dessus établi par le Centre d’archéologie ( PYC 1994) et  montrant une série de 6 piliers dans l’abside est optimiste car celle-ci ne devait en comporter que 4. Sur le plan le premier pilier de l’abside a son tailloir droit. Ce n’est que le second dont le tailloir  commence à avoir un angle avec l’axe de la nef. L’abside devait être plus courte que celle tracée sur le plan d’après Maury et Bornecque. L’abside était plus courte, et on en retrouve mieux la trace sur le terrain.


Si maintenant nous regardons l’orientation des plans nous constatons que le nord n’est pas positionné dans la même direction. Je ne possède pas le plan d’origine de Bornecque, car c’est sur lui que le nord est faux. Est-ce qu’un photocopieur non attentif a remis une rose des vents à son goût et non pas conforme à la réalité ou une erreur de Borneque ? Mais cela est facilement corrigé : plan à droite.




Le plan géomètre peut être complété normalement par le plan de la crypte et les orientations sont bonnes.

Jean Escaron    

Retour